Entrepreneurs

Changer de cap… et produire autre chose c’est possible !

En 2009, Guillaume Parthiot, céréalier en Bourgogne Franche-Comté, a décidé de changer de production et de tout miser sur les lentilles ! Un pari audacieux quand on sait que la France produit seulement 1/3 des légumes secs qu’elle consomme. Porté par les nouvelles tendances culinaires, il se lance et étend sa gamme aux pois cassés, pois chiches et haricots. Portrait.

Le projet de valorisation de la production de lentilles a vraiment débuté en 2009 mais l’exploitation produisait déjà des lentilles depuis 2000.
Elles étaient valorisées en vrac auprès d’organismes stockeurs locaux (coopératives ou négociants). « Nous avons souhaité travailler au contact direct du consommateur » explique le jeune chef d’exploitation agricole et gérant de la SARL Parthiot et Fils créée à cet effet. Avant de s’installer, Guillaume a travaillé pendant quatre ans en tant que conseiller agricole chez CERFRANCE. Il était donc bien placé pour savoir que de tels projets nécessitent des investissements importants et des financements tout aussi conséquents. Il fallait convaincre les organismes financiers et présenter un dossier parfaitement réfléchi.


Un marché porteur

Une étude de marché lui a permis de se forger une opinion sur l’intérêt d’investir dans le secteur. Si on prend quelques chiffres, la France produit aujourd’hui seulement 1/3 des légumes secs qu’elle consomme directement ou transforme. Bien qu’elle ait fortement chuté au 20e siècle, la consommation de légumes secs est maintenant stable, voire en légère progression et est appelée à un bel avenir. En effet, les protéines animales sont décriées et il faut bien les compenser par les protéines végétales qui ont le vent en poupe. On parle même de transition alimentaire. La qualité nutritionnelle des lentilles, pois, haricots secs, fèves… n’est plus à démontrer. Ils sont riches en magnésium, fer, vitamines B6… Ils sont désormais à la carte de nombreux restaurants dit “culinaires” qui vantent leurs mérites dans le cadre d’un bon équilibre alimentaire. Guillaume a profité de cet engouement pour faire aboutir son projet et créer la marque Jolie Campagne dédiée aux GMS.


Réussir et maîtriser le succès

La société nouvellement créée a investi plus d’un million d’euros dans un outil semi-industriel de stockage, triage et conditionnement de légumes secs. Aujourd’hui, ce sont près de 3 000 tonnes de lentilles, pois cassés, pois chiches et haricots qui sont traités grâce au partenariat avec 90 producteurs. « Là où nous avons rencontré le plus de difficultés » se souvient Guillaume, « c’est au niveau des débouchés, nous sommes partis de zéro. Réussir à établir un courant d’affaire avec la grande distribution n’a pas été simple ». Les clients sont aujourd’hui principalement des industriels de la cuisson (conserverie, plats préparés, salade traiteur) ainsi que des industriels conditionneurs à la marque. Gérer la croissance de l’entreprise n’est pas simple non plus. Le chiffre d’affaires a en effet doublé en 2017 et va de nouveau être multiplié par deux en 2018. Il faut adapter les moyens humains et gérer les flux de trésorerie.

 

« Les points positifs sont pour moi principalement liés à mon épanouissement personnel, car je sors du cadre stricto-agricole » avoue Guillaume, « même si on ne peut pas encore se prononcer sur le retour sur investissement. Nous n’avions pas prévu de traiter autant de volumes et nous devons déjà réinvestir dans notre capacité de stockage et prévoir de nouvelles embauches ». Enfin, ce qui reste une satisfaction pour notre exploitant, c’est que le projet lui permet de mieux valoriser ses légumes secs et d’améliorer ses revenus alors que la conjoncture céréalière n’est pas au beau fixe. Les légumineuses ont aussi beaucoup d’atouts agronomiques car ils permettent d’allonger les rotations. Et si c’était à refaire ? « J’aurais prévu des infrastructures plus grandes, mais difficile d’investir plus quand on part de rien ». Guillaume souhaite continuer à innover pour proposer de nouveaux produits à ses clients, tels que des mélanges de légumineuses…

 


Les conseillers CERFRANCE Alliance Comtoise sont à votre disposition afin de vous aider dans vos questionnements et dans d’éventuelles problématiques de diversification, de repositionnement d’entreprise ou de recherche de nouveaux débouchés. Se faire accompagner

permet de conforter ou non un projet et de faire les bons choix stratégiques. L’équipe conseil de CERFRANCE Alliance Comtoise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.